• Le Japon est connu pour être fou des chats, soit comme animal de compagnie soit comme animal indépendant.
  • Il existe 11 îles japonaises où la population de chats dépasse celle des humains !
  • À Enoshima, les félins errent sur les plages, dans les rues et même dans les sanctuaires.

Oui, les Japonais sont fous de chats. Il y a des siècles, leurs amis à fourrure s’installèrent dans le pays après être arrivés de Chine avec des moines bouddhistes. Ils ont alors trouvé une place d’animaux de compagnie choyés ou se sont “adaptés” à une vie autonome. C’est toujours le cas aujourd’hui.

Regardez les “îles aux chats” du Japon. Il y en a 11. La population de chats est si élevée qu’elle dépasse parfois celle des humains.

Gotokuji manekineko

Chanceux : les chats Maneki-neko dans le temple Gotokuji au Japon, où les gens sont fous de chat

Enoshima est une de ces îles. Elle est située à une heure de Tokyo en train. Les chats sont partout, errant sur les plages, les rues et les sanctuaires comme s’ils possédaient l’endroit. Le sanctuaire Enoshima-jinja est célèbre pour ses “chabitants” ( habitants chats 😉 ).

Concrètement les chats sont, ce qu’on pourrait appeler, des chats errants. Mais dans les faits, ils sont plutôt considérés comme des résidents, coexistants avec les locaux et complétement intégrés à leur environnement.

Les chats ont même emménagé dans les hôtels de Tokyo. Comme au Park Hotel, des artistes japonais ont dédié tout un étage aux chats. Vous pourriez tester la chambre ‘Lucky Cat’, conçue par Hyogo Mino. Vous aurez alors la magnifique surprise, peut-être quand même un peu effrayante, de vous réveiller chaque matin face à un mur de chats…

Wagon chat à Kishi, Kinokawa

À la compagnie de chemin de fer de Wakayama, le chef de gare de la station de Kishi, Kinokawa est…un chat !

Les chats sont également étroitement liés à la religion. Vous trouverez à travers tout le Japon des temples et des sanctuaires dédiés aux chats. Le temple de Gotokuji à Tokyo prétend être à l’origine de l’emblématique et attachant chat porte-bonheur qui salue de la patte, le Maneki-neko.

Osaka, qui est à trois heures de train à grande vitesse de Tokyo, abrite le bar à chats “Neko no Jikan”, considéré comme étant le premier bar à chats au monde ! Depuis, les bars à chats ont vu le jour un peu partout. Différentes races de beaux chats pourront se joindre à vous pour des moments de récréation ou pour leur donner à manger. En France aussi, nous pouvons trouver des bars à chats. La législation fait en sorte de préserver leur bien-être.

Biscuits Hello Kitty

Le chat star Hello Kitty que l’on retrouve sous diverses formes un peu partout.

Kyoto est un lieu à visiter au Japon, plus pour son histoire et sa culture, que les chats mais vous pourriez vous retrouvez à déjeuner dans un restaurant Hello Kitty.

Au sud d’Osaka, à la gare de Kishi, dans la région de Wakayama, vous pourrez aller à la rencontre du chef de gare félin. Un vrai félin chargé par les autorités ferroviaires de saluer les passagers. C’est là que la véritable hystérie japonaise pour le chat prend tout son sens. Nitama (c’est son nom), coiffé de son képi, semble ne pas être impressionné par ses nombreux fans qui viennent pour prendre sa photo.

Tama le chat Chef de gare

Nitama est le deuxième chef de gare chat. Lorsque le premier, Tama, est décédé en 2015, il a été pleuré à l’échelle nationale. Nitama semble être un digne successeur, bien qu’il n’ait pas l’air de travailler plus que ça…

Au Japon, les chats symbolisent la bonne fortune et si vous avez la chance d’y aller, vous ne serez pas déçus.

Peut-être avez-vous une expérience avec les chats au Japon ou ailleurs à nous faire partager ? Dites-nous tout en commentaires, on ne demande pas miaou !