La fête des filles appelée hina matsuri a lieu le 3 mars au Japon. 

Un événement d’envergure, depuis l’ère Heian (794-1192) pour la noblesse japonaise. Ce jour-là, s’opérait un transfert d’impureté de leur propre corps vers des figurines, se purifiant ainsi pour la nouvelle saison.

Aujourd’hui, les familles qui ont de petites filles exposent pendant quelques semaines, avant le 3 mars, un ensemble de statuettes représentant la scène de la cour impériale de l’ère Heian. Sur plusieurs niveaux se trouvent : le couple impérial, 3 servantes, 5 musiciens, 2 ministres et des objets décoratifs dont les fleurs de pêcher.

Le jour de la fête des filles, les familles célèbrent la nouvelle saison pour la bonne santé en buvant du saké sucré non alcoolisé accompagné de biscuits au riz et mangent le chirashizushi (une sorte de sushi).

Après la fête, si les statuettes ne sont pas rangées rapidement, leurs filles risquent de se marier tardivement voire ne jamais se marier…

Comme toutes les fêtes, hina matsuri a sa propre chanson. Alors, chantons ensemble !

 

%d blogueurs aiment cette page :